Les enjeux du management à distance

travailleur assis devant un ordinateur avec chien sur les genoux

La crise sanitaire a durablement bouleversé nos habitudes de travail. Le management à distance s’est imposé obligeant dirigeants et managers à revoir leur organisation, leurs méthodes de suivi, leurs modalités de communication avec leurs collaborateurs… Avec beaucoup d’incertitude, quelques tâtonnements et plus ou moins de succès, chacun s’est adapté. Envies RH vous propose de faire le point sur le management à distance, les défis qu’il représente pour les managers et vous donne quelques conseils pour favoriser l’énergie collective et la motivation des équipes.

 

Les défis du management à distance

Nomadisme, entreprises multisites, télétravail… Les raisons du management à distance sont diverses. Les collaborateurs sont physiquement éloignés de leur manager et de leurs collègues. Cette distance peut générer des inquiétudes et des difficultés pour les équipes, comme pour les managers. Côté collaborateur, être managé à distance implique d’être isolé, de perdre le lien avec ses collègues et peut conduire à une baisse de la motivation. Côté manager, nombre de questions se posent : comment gérer mon équipe ? Comment intégrer de nouveaux collaborateurs ? Comment suivre, féliciter, motiver et parfois soutenir ceux ou celles dont le moral flanche ? Le système managérial doit être différent pour coordonner l’activité, favoriser la cohésion d’équipe et maintenir l’engagement. Mais comment proposer un management individualisé tout en gardant l’efficacité au travail en ligne de mire ? Envies RH vous propose de tester quatre bonnes pratiques.

 

 

Bonne pratique # 1 : avancer dans la même direction

Un bon guide de montagne définit une destination, explique pourquoi elle est intéressante et montre le chemin, notamment en anticipant les embûches prévisibles. De la même façon, le manager, pour maintenir la motivation et l’implication de son équipe, doit rappeler la mission de l’entreprise et comment chacun y contribue. Dans le contexte actuel, il est primordial de donner du sens aux activités exercées et de rassurer les équipes. Ainsi, clarifier les objectifs, planifier les projets et les actions sur plusieurs mois et se montrer disponible sont des indispensables du management à distance. Par ailleurs, mettre à disposition les moyens nécessaires à la réalisation du travail, comme des ordinateurs portables performants, des logiciels adaptés et l’accès aux informations à distance contribue à la qualité du travail.

 

Bonne pratique # 2 : manager par la confiance

« Si je suis empathique, on va abuser de ma confiance », « Si je ne hausse pas le ton, je ne serais pas pris au sérieux »… Certaines croyances ont la vie dure. Se montrer compréhensif ou encore parler calmement n’est pas un aveu de faiblesse, bien au contraire… Des solutions simples peuvent être mises en place pour développer le management par la confiance : avoir une vision partagée des objectifs, faire confiance concernant les méthodes et moyens mis en œuvre, être clair sur les livrables, les échéances et les contraintes… Bien entendu, un peu de contrôle reste bénéfique pour ne pas laisser le travailleur livré à lui-même et ne pas le perdre. Il est aussi possible de vous assurer que les remarques ne sont pas prises personnellement. Ce ne sont pas les personnes qui sont jugées, mais leur travail et leurs résultats. Manager par la confiance est une option à considérer d’un peu plus près puisqu’en développant l’autonomie et la responsabilisation des collaborateurs, leur implication est mécaniquement renforcée.

 

Bonne pratique # 3 : créer du lien autour de rituels

Les moments d’échanges informels, tels le café du matin, sont les plus difficiles à conserver. Et pourtant, ils sont essentiels au maintien d’une bonne relation. Ils permettent de prendre la température, de se montrer disponible, de s’intéresser à chacun, de mieux comprendre certaines situations… Bien sûr, un menu gastronomique à emporter n’aura pas tout à fait la même saveur que lorsqu’il est dégusté sur place dans un décor différent de son domicile, avec des serveurs aux petits soins… Vous pouvez toutefois tester les pauses virtuelles en visio ou par téléphone pour échanger quelques minutes avec chacun. C’est une autre façon de partager le café du matin, qui sera tout autant appréciée parce qu’elle marque votre intérêt pour vos collaborateurs et crée du lien.

 

Bonne pratique # 4 : maintenir l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle

Travailler de chez soi brouille la frontière entre le personnel et le professionnel. Ces deux vies, s’entrechoquent davantage avec la crise sanitaire. Le manager a un rôle à jouer pour aider ses collaborateurs à délimiter clairement la frontière entre ce qui relève du personnel et du professionnel. Consulter ses mails professionnels avant le petit déjeuner ou envoyer un dernier message juste avant de se coucher… L’hyperconnexion a des impacts importants sur la santé des travailleurs. En France, le droit à la déconnexion est d’ailleurs entré en vigueur depuis le 1er janvier 2017. Sensibiliser les équipes au respect de ce droit, évaluer les résultats plutôt que le temps passé, mesurer la charge de travail et sonder régulièrement le moral des troupes permet d’optimiser la performance. Pourquoi ne pas explorer ces pistes ?

 

 

Il y a tout juste un an, débutait un bouleversement structurel important touchant à la vision même du travail et du management. Ce bouleversement s’est fait dans l’urgence avec les moyens du bord. Un an plus tard, c’est le moment de prendre du recul, de regarder ce qui a été fait, ce qui a fonctionné et ce qui doit être amélioré.

 

En lien avec cet article

Burn-out d’un collaborateur : comment réagir ?

Burn-out d’un collaborateur : comment réagir ?

L’un de vos collaborateurs montre des signes d’épuisement ou d’anxiété inhabituels. Il est continuellement débordé, irritable. Il se déprécie, s’isole… Ces manifestations peuvent être l’expression d’une souffrance liée au burn-out. Pour l’encadrement et les ressources...

lire plus

L'humain au coeur

Copyright © 2021 ENVIES RH | Création du site par Anne-Laure Antunes | Textes réalisés par Autrement dit! | Mentions Légales | Politique de confidentialité